A propos de Bonsdawendé Yaméogo

  • Date de naissance 03-02-1978
  • Autre adresse email Yamalfred@yahoo.fr
  • Autre numéro de téléphone +226 68857351
  • Niveau académique Master
  • Genre Homme
  • Lieu de naissance Koudougou Au Burkina Faso
  • Pays de nationalité BF
  • Pays de résidence BF
  • Situation matrimoniale Marié(e)
  • Nombre d’enfants 3
  • Département Management
  • Niveau anglais Moyen
  • Expérience bailleur Autre
  • Autre expérience bailleur Ministère De L'économie Des Finances Et Du Plan
  • Nombre d’années d’expérience 14
  • Pays d’expérience internationale BF
  • Pays de formation internationale BF
  • Références académiques
    Référence académique 1. Pr Idrissa M. OUEDRAOGO : Maître de conférences, agrégé des Facultés des Sciences Economique à l’Université Thomas SANKARA ex Université Ouaga 2 : Il fut mon Directeur de mémoire de Master 2 professionnel en Macroéconomie appliquée et finance internationale (MAFI). Téléphone : (226) 70 21 16 22 E-mail : idriss_mo@yahoo.fr 2. Pr Zakaria BARRO : Professeur titulaire en statistique. Il fut mon enseignant à l’Université Thomas SANKARA ex Université Ouaga 2 et à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM). Il m’a encadré en troisième cycle pour l’obtention des deux masters professionnels: - Macroéconomie appliquée et finance internationale et - Economie et finance. Téléphone : (226) 70 23 6613 / 78 60 10 86 3. Dr Narcisse YONLI : Assistant en sociologie à l’Université Joseph KI ZERBO. Il fut mon collègue de bureau durant quatre (4) ans au Ministère de l’économie des finances et du plan au sein de la Direction générale du développement territorial. Téléphone : (226) 70 59 39 71 /78 87 05 43 E-mail : (226) : narcisseyonli@gmail.com
  • Références professionnelles
    Référence professionnelle 1. Monsieur TONDE Alfred Jonas : Directeur des études spatiales et de l’aménagement du territoire. Il est présentement mon supérieur hiérarchique directe. Téléphone : (226) 70 18 52 86 / 78 82 54 56. E-mail : tondalf@yahoo.fr 2. Madame OUATTARA/SAWADOGO Mariam : Directrice des ressources humaines du Ministère de l’économie, des finances et du plan. Elle fut ma collaboratrice à la Direction générale du développement territorial (DGDT). Téléphone : (226) 78 69 02 75 / 70 28 57 02. E-mail : mariamouattara422@gmail.com 3. Monsieur DIARRA Idrissa : Chef de service chargé du développement de l’expertise nationale et de synergie sur les pôles de croissance. Il fut mon collaborateur dans la Direction technique chargée des pôles de croissance et de compétitivité (DPCC). Téléphone : (226) 78 88 44 64/ 70 76 93 70. E-mail: diarra.idrissa@rocketmail.com
  • Source Sidwaya

Formation

  • 2021 - 2021
    Fonds monétaire international / edX Université Harvard et MIT

    Certificat Diagnostic macroéconomique

    Diagnostic macroéconomique Référence de vérification du certificat « Diagnostic macroéconomique » obtenu en ligne : https://courses.edx.org/certificates/7ef5c88d0a0d42f58b7a4417dbb26854 Ce cours vise à renforcer les capacités des participants à évaluer la situation macroéconomique d’un pays, en mettant l’accent sur les outils pratiques à mettre en place dans l’analyse macroéconomique courante. Il porte sur l’évaluation de la situation macroéconomique du moment ; l'orientation de la politique budgétaire et monétaire ; la stabilité financière et les perspectives à moyen terme de l'économie, notamment en tenant compte de la viabilité de la dette publique et de la dette extérieure, de l'éventuel désalignement du taux de change et des facteurs de vulnérabilité provenant des différents secteurs. Il traite de nombreux outils analytiques utilisés par les spécialistes de macroéconomie appliquée, y compris ceux du Fonds monétaire international (FMI). Ce cours de macroéconomie est de niveau intermédiaire; aucune condition particulière n’est donc requise pour y participer. Cependant, une connaissance pratique de l’économie, de solides compétences en analyse quantitative et la maîtrise du tableur Excel sont toutefois nécessaires. Les participants apprendront à appliquer ces techniques et à interpréter leurs résultats durant les six (06) semaines de cours dont les modules sont les suivants : Les trois premiers modules du cours portent principalement sur l'offre globale, la demande globale et la production potentielle. Ils posent les bases du cours en présentant les principaux outils et notions utilisés tout au long de la formation. Les modules 4 et 5 abordent les notions d'inflation, de politique monétaire et de système financier. Dans le module 4, il sera question de l'inflation, de la décomposition de l'inflation et de son rapport avec l'écart de production. Quand au module 5, il montre comment évaluer l'orientation de la politique monétaire. Les différentes évaluations sont axées sur différents types de cadres de politique monétaire. Le module 6, il traite des liens macro financiers, ainsi que des outils de base, appelés « indicateurs de solidité financière », qui permettent d'évaluer la solidité d'un système financier. Les modules 7 et 8 sont consacrés à la politique budgétaire et à la viabilité des finances publiques. Dans le module 7, il s’agira d’évaluer l'orientation de la politique budgétaire et comment calculer une relance budgétaire en tenant compte de la situation de l'économie par rapport à la production potentielle. Le module 8 aborde la notion de viabilité (ou soutenabilité) des finances publiques. Les principaux outils d'analyse de la viabilité de la dette publique y sont présentés. Dans les modules 9, 10 et 11, il sera question des relations d’un pays à analyser avec le reste du monde. Le module 9 analyse le secteur extérieur du point de vue de la balance des paiements. Le module 10 traite des régimes de change des pays et de leur compétitivité. Le module 11 porte sur la viabilité externe des pays et l'adéquation des réserves. Le module 12 est consacré à l'évaluation des risques et des facteurs de vulnérabilité de l'économie. À partir des évaluations et des conclusions des modules précédents, il s’agira d’élaborer une vue d'ensemble de l'économie appelée « matrice d'évaluation des risques ». Ce cours de 12 modules est dispensé en six (6) semaines. Ces différents modules sont abordés à l’aide d'exposés vidéos, de présentations informatives, d'exemples concernant des pays à différents stades de développement, ainsi que d'exercices sur tableur Excel et de travaux en ligne. Comme tous les cours du FMI, celui-ci se fonde sur une démarche pratique faisant appel à des applications dans lesquelles des données économiques réelles sont utilisées. Les compétences acquises dans ce mooc en Diagnostic macroéconomique se résument principalement à : • analyser la production potentielle et calculer les écarts de production, déterminer les composantes de la croissance d’un point de vue des dépenses, mesurer l'inflation et évaluer les sources d'inflation; • évaluer l'orientation de la politique monétaire et budgétaire et interpréter les indicateurs de solidité du secteur financier et les indicateurs de risque; • analyser la viabilité de la dette publique et de la dette extérieure, examiner la position extérieure et évaluer le risque de désalignement du taux de change ; • évaluer les perspectives de l’économie à moyen terme, notamment la viabilité de la dette publique et de la dette extérieure, et définir les obstacles à la croissance à long terme. Pour obtenir le certificat à l'issue du cours, le participant devrait impérativement décliner son identité (photo, portrait et CNIB), répondre correctement à au moins 60% de l'ensemble des questions notées et souscrire au code d’honneur edX. Il devrait aussi payer une somme forfaitaire de vingt-cinq dollars (25$) et réussir l’examen final.

  • 2020 - 2020
    Conservatoire National des Arts et Métiers (Cnam) / France

    Certificat Du manager au leader : devenir agile et collaboratif

    Du manager au leader : devenir agile et collaboratif Référence de vérification du certificat « Du manager au leader : devenir agile et collaboratif » en ligne : https://www.fun-mooc.fr/cert/AZ8PQn/ Ce cours donne les bases et les nouvelles compétences pour devenir un manager accompli. Ce programme montre les basiques du management, les nouvelles compétences stratégiques à acquérir aujourd'hui dans des organisations qui visent la transformation numérique. Il donne des astuces nécessaires pour devenir un manager agile et utiliser le design thinking pour innover et manager au quotidien. Il permet de façon pratique aux apprenants à travailler en mode collaboratif et créer de l'intelligence collective pour devenir un leader respecté. Ce MOOC s'adresse à tous, quel que soit le métier et le secteur d'activité. Il donne les principes de base pour savoir manager à l'ère du numérique. L'idée, c'est de donner d’abord les compétences de base, les compétences numériques pour comprendre cette civilisation. Ensuite, les compétences d'agilité pour travailler différemment et les compétences de design thinking pour innover au quotidien. Enfint les compétences de collaboration pour créer de l'intelligence collective et être plus performant quand on désir transformer son métier avec l'intelligence artificielle. En somme ce MOOC est une brique essentielle pour savoir manager. Il consacre six (06) semaine pour apprendre à travailler en mode collaboratif et créer de l'intelligence collective. Un forum est dédié aux échanges entre apprenants, aux témoignages et aux questions. Plusieurs espaces sur les réseaux sociaux sont animés par le Community Manager du MOOC, afin d'encourager les partages d'expériences et d'améliorer l'appropriation des contenus. Les supports des présentations ainsi que la transcription des vidéos sont mis à disposition. Des QCM autocorrectifs permettent aux apprenants de faire le point sur leurs acquis. Un forum est dédié aux échanges entre apprenants, aux témoignages et aux questions. Deux livres accompagnent cette formation : • Du manager agile au leader designer, Dunod, collection topo, 2017 • Métamorphose des managers à l'ère du numérique et de l'intelligence artificielle (avec E. Léon), Pearson, 2018. Les modules et les sous-modules présentés par semaines sont les suivants : Semaine 1 : Le métier de manager (- manager : des exemples de situations de Chefs d’agence ; - comment définir le métier de manager ; - quelles sont les perspectives ; - la parole au manager) Semaine 2 : Devenir un manager agile (- devenir agile ; - pourquoi devenir un manager agile ?; - qu’est-ce qu’un manager ou leader agile ?; - comment insuffler l’esprit start-up ?; - la parole aux managers et aux leaders agiles) Semaine 3 : Le manager utilisateur du design thinking (- penser design ; - pourquoi le design thinking ; - qu’est-ce que le design thinking ; - comment devient-on un manager designer ou un leader designer ?; la parole aux managers) Semaine 4 : Comment le numérique change le management : (nouveaux rapports au temps ?; nouveaux rapports au travail ? ; - nouveau comportement ?; - nouveau style de management ?; - la parole aux managers) Semaine 5 : Le manager créateur d’intelligence collective (- Du manager d’équipe au créateur d’intelligence collective ; - qu’est-ce que l’intelligence collective ?; - comment faire émerger l’intelligence collective ?; - quelles compétences pour le manager créateur d’intelligence collective ?) Semaine 6 : Devenir un leader (- Devenir un leader : conseils de dirigeants ; - quelle est la différence entre le management et le leadership ?; - qu’est-ce qu’un leader ?; - que nous apprend la théorie ?; - comment passer de manager à leader ?; - la parole aux dirigeants). Ce cours permet d’obtenir un certificat avec authentification moyennant payement de soixante euro (60€), une note composée de 30% des résultats aux tests hebdomadaires et pour 70% des résultats de l’examen surveillé à temps limité etc.

  • 2020 - 2020
    Fonds monétaire international / edX Université Harvard et MIT

    Certificat Programmation et Politiques Financières, Première Partie: Analyse des Comptes Macroéconomiques

    Programmation et Politiques Financières, Première Partie : Analyse des Comptes Macroéconomiques Référence de vérification du certificat « Programmation et Politiques Financières, Première Partie : Analyse des Comptes Macroéconomiques » en ligne : https://courses.edx.org/certificates/d4bc563735d542ba83747daa87dfed90 La programmation financière offre un cadre dans lequel les politiques économiques sont élaborées d’une manière propre à assurer la bonne santé de notre économie. Ce cadre est largement utilisé, non seulement au sein du Fonds monétaire international (FMI), mais aussi par de nombreux responsables décisionnels du monde entier et par d’autres organisations multilatérales. Par exemple, la programmation financière sert à l’élaboration des programmes d’ajustement macroéconomique. Ce cours porte sur les éléments de base de la programmation financière. Il s’agit ici d’un cours d’enseignement sur un cadre permettant de considérer les complexités de l’économie dans une optique claire et ordonnée. Il apprend à voir dans l’économie le résultat des interactions de quatre secteurs différents et à décomposer les évolutions économiques complexes en éléments qui sont plus faciles à analyser. De même, ce cours permet aux apprenants à lire, interpréter et analyser les données économiques et à voir dans celles-ci la manifestation de diverses évolutions économiques. Le programme de formation comporte cinq modules organisés en trois (03) parties subdivisées en séquences d’apprentissage. Ces séquences comprennent notamment des vidéos, des exposés, des questions pratiques, des activités et des études de cas. Chaque module comporte également des questions d’évaluation. La première étape établis un diagnostic de l’économie qui examine d’une part les comptes macroéconomiques pour voir, par exemple, combien l’économie produit et combien elle dépense et d’autre part les comptes de l’État et les comptes des banques, les transactions de l’économie avec le reste du monde. À partir de tous ces comptes, on évalue l’état de santé de l’économie en cherchant à comprendre dans quelle mesure cela dépend des politiques économiques et des facteurs que l’économie ne peut pas maîtriser. La deuxième étape est la projection de la situation dans laquelle l’économie pourrait se retrouver dans un avenir proche si les politiques économiques restent statiques. La troisième étape est la conception des politiques. Il s’agit de prendre des mesures et d’établir des objectifs pour les trois (03) à cinq (05) prochaines années. Par exemple, accélérer la croissance économique, réduire l’inflation, réduire la pauvreté, être plus résistant aux chocs. Ensuite, déterminer les changements qu’il convient d’apporter à la politique économique pour atteindre ces objectifs. Ce cours dure cinquante (50) à soixante (60) heures de travail. Pour obtenir le certificat à l'issue de la formation, le participant devrait impérativement décliner son identité (photo, portrait et CNIB), répondre correctement à au moins 60% de l'ensemble des questions notées et souscrire au code d’honneur edX. Il devrait aussi payer une somme forfaitaire de vingt-cinq dollars (25$) et réussir l’examen final.

  • 2020 - 2020
    Fonds monétaire international / edX Université Harvard et MIT

    Certificat Programmation et politiques financières, deuxième partie: conception d'un programme

    Programmation et politiques financières, deuxième partie : conception d'un programme Référence de vérification du certificat « Programmation et politiques financières, deuxième partie : conception d'un programme » obtenu en ligne : https://courses.edx.org/certificates/1e9f312fcd924164925b3148ce581fc4 Ce cours de certification en Diagnostic macroéconomique du Fonds monétaire international (FMI) a pour but d’améliorer les connaissances de apprenants en vue de leur permettre de comprendre l’analyse des politiques macroéconomiques et de concevoir un programme économique et financier en se servant de données économiques réelles. Dans ce cours, les participants apprendront à construire un cadre macroéconomique cohérent qui relie les objectifs précis d’un programme économique à des mesures appropriées par le biais d’un ensemble de projections macroéconomiques et de scénarios plausibles. L’exercice de programmation financière simule ce que les économistes du FMI chargés des divers pays font régulièrement dans leurs travaux de surveillance et de conception de programmes de ces pays. Le cours de Programmation et politiques financières (PPF) sur la conception d'un programme fournit les éléments conceptuels de base nécessaires à la réalisation d’un exercice de programmation financière ainsi que des études de cas détaillées. Le cours de Programmation et politiques financières, deuxième partie : conception d'un programme est organisé en sept (07) semaines de formation. Les apprenants étudieront l’art et la science de la méthode d’élaboration des politiques appliquée par le FMI à l’aide d’enregistrements vidéo, de conférences, de documentation instructive, de graphiques parlants, d’études de pays et d’exercices sur tableur ainsi que de devoirs à faire avec accès à l’internet. Comme tous les cours FMI, le cours PPF se fonde sur une démarche pragmatique faisant appel à des applications dans lesquelles sont utilisées des données économiques réelles. La partie I du cours (modules 1–7), analyse les perspectives économiques d’un pays et l’établissement d’un scénario de référence — à savoir un ensemble de projections pour les principaux secteurs macroéconomiques (réel, extérieur, des administrations publiques et monétaire) qui reflètent les meilleures conjectures de l’analyste quant à l’évolution de l’économie dans l’année à venir (à supposer que la politique macroéconomique ne change pas). Dans la partie II (modules 8–10), il sera question d’examiner comment utiliser les politiques macroéconomiques pour remédier à des performances médiocres et réduire les déséquilibres macroéconomiques. Il s’agit de montrer comment fonctionnent les politiques monétaire, budgétaire et de change en utilisant un modèle keynésien simple d’une économie ouverte. Le dernier module établi pour le pays de notre étude de cas le scénario d’un programme appuyé par les ressources du FMI. Les connaissances acquises à l’issue de ce cours, se résument principalement à : • établir les projections de référence pour les secteurs réel, extérieur, des administrations publiques et monétaire sur la base de variables qui leur sont propres ; • décrire les interrelations entre les secteurs au regard des politiques menées et de leur cohérence ; • établir des prévisions sectorielles faisant apparaître une cohérence comptable et de comportement ; • utiliser un modèle macroéconomique pour analyser les effets des politiques sur les prévisions ; • déceler et évaluer les vulnérabilités économiques inhérentes à une économie de marché émergent ; • établir un scénario de programme de politique macroéconomique en utilisant un ensemble particulier de données ; • élaborer les prévisions d’un scénario de référence sur un an dans des conditions de politique économique stables. Pour obtenir le certificat à l'issue du cours, le participant devrait impérativement décliner son identité (photo, portrait et CNIB), répondre correctement à au moins 60% de l'ensemble des questions notées et souscrire au code d’honneur edX. Il devrait aussi payer une somme forfaitaire de vingt-cinq dollars (25$) et réussir l’examen final.

  • 2020 - 2020
    Université de Liège / Belgique

    Certificat La Fabrique de l'aide internationale

    La fabrique de l’aide internationale Référence de vérification du certificat « La fabrique de l’aide internationale » en ligne : https://lms.fun-mooc.fr/cert/QAaGgW/ Ce mooc est initié par l’université de Liège/Belgique en vue de familiariser les apprenants avec les différents aspects de la coopération internationale (acteurs, formes d’aide, fonctionnement, enjeux, etc.) et les thématiques qui lui sont liées (migration, environnement, démographie, gouvernance, alimentation, etc.). Par ailleurs, grâce à cette formation, l'occasion est donnée aux participants de tester une simulation parlementaire en ligne et donc de discuter, compléter, affiner des propositions de loi sur la coopération internationale avec les autres apprenants. La durée de la formation est de six (06) semaines. Pour ce faire, cinq (5) modules de formation proposent des apports théoriques, des interviews d'expert, des exercices pour tester les connaissances des apprenants. Par ailleurs, deux parcours pédagogiques constituent l’ossature de ce mooc : - Le parcours du « député curieux » est destiné aux personnes qui cherchent à découvrir les aspects de la coopération internationale. Ce parcours demande environ 1h30 de travail par semaine. Concrètement, pour chaque semaine, des capsules vidéos, différents aspects de la coopération internationales et/ou des thématiques liés à la migration, à l’environnement, à l’alimentation, au genre, etc, seront abordés ; - Le parcours du « député audacieux » est envisagé pour permettre aux personnes intéressées de compléter leur formation sur le parcours du « député curieux » et d’obtenir une certification authentifiée. Ce parcours payant, demandera un investissement d’environ trois (03) heures par semaine. Comme pour le parcours du député curieux, une possibilité est offerte dans le parcours du « député audacieux » de visionner les capsules vidéos, de participer au forum de discussion et aux différents votes, de tester les connaissances à travers des quizz et exercices variés et de consulter différentes ressources bibliographiques. Cependant, dans ce parcours, il est demandé de répondre au quiz député curieux et au quiz député audacieux. Le certificat authentifié est obtenu à l’issu de l’examen surveillé qui consiste à rédiger un rapport parlementaire, à partir du carnet de note de maximum 15 000 caractères. Pour que le certificat soit délivré, il faudrait obtenir 50% de point à ce rapport et réussir à l’examen surveillé et au test final. Grâce à ce MOOC, les apprenant vont : • approfondir leur connaissances sur les différents aspects de la coopération internationale (acteurs, formes d’aide, fonctionnement, enjeux, etc.) et les thématiques qui lui sont liées (migration, environnement, démographie, gouvernance, alimentation, etc.) ; • adopter une rigueur scientifique, une position réfléchie autour des débats sur la coopération internationale ; • confronter leur propre analyse aux analyses réalisées par les autres apprenants afin de discuter, de compléter, d’affiner des propositions de loi sur la coopération internationale. Les cinq (05) modules de formation sont les suivants : Module 1 : Architecture de l’aide (-objectif et déroulement du module ; - aide publique et aide privée ; - aide publique belge au développement ; - évolution de l'aide publique ; - architecture de l'aide fédérale belge et des entités fédérées; - le citoyen solidaire). Module 2 : l’aide en question (- pourquoi aidons-nous ? ; - lien entre le passé colonial et l'aide actuelle ? ; - pourquoi aider des pauvres des pays en développement ? ; - aide humanitaire au développement ?). Module 3 : la gestion des risques globaux (- démographie – migrations ; - environnement ; - alimentation). Module 4 : Autour des facteurs humains (- genre ; - bonne gouvernance ; - culture). Module 5 : les limites de l’aide (- faut-il conditionner l'aide ? ; - partenariat possible ? ; - quels défis pour l'aide au développement ? ; - quels défis pour l'aide humanitaire ? ; - la fin de l'aide est-elle possible ?).

  • 2019 - 2020
    Académie canadienne de management et de technologie

    Diplôme en Gestion de projet

    Diplôme « Gestion de Projet » Référence de vérification du diplôme « Gestion de projet » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/diplome-gestion-de-projet-45/ Ce diplôme « Gestion de projet » est un ensemble épique de quatre (4) cours aboutissants à des certifications en ligne pour chacun. L’obtention du diplôme est conditionnée par l’inscription et la réussite à ces quatre (04) certificats payants. Les frais de formation pour obtenir le diplôme « Gestion de projet » s’élèvent environ à deux cent soixante-dix dollars (270$). Ces quatre (04) cours en ligne forment les meilleures formations et outils de préparation en gestion de projet et les plus complets. Ils s’adressent aux étudiants et aux professionnels qui souhaitent maîtriser les compétences du management et de gestion de projet en entreprise. 1. Certificat « Gestion de projet » Référence de vérification du certificat « Gestion de projet » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-gestion-de-projet-91/ La plupart des projets et des entreprises qui réussissent, ont tendance à dépasser le budget et à prendre plus de temps que prévu même avec une formation formelle, des outils spécialisés et des logiciels automatisés. Les leçons de ce cours enseignent des stratégies éprouvées et des outils pratiques pour mener à bien les projets. Il s’agit dans cette formation de définir efficacement l’étendue des projets, à fixer des échéances clés, à améliorer la budgétisation du temps et l’allocation des ressources, et à réaliser le projet dans les délais et le budget prévus. Ce cours permet d’acquérir les compétences nécessaire en permettant de comprendre : - les principes et les perspectives de gestion de projet ; - l’organisation et structure du projet ; - les projets dans un environnement de gestion matricielle ; - la définition des intervenants, les rôles et les responsabilités en matière de gestion de projet ; - la définition du cycle de vie du projet ; - les domaines fonctionnels de la gestion de projet. 2. Certificat « Gestion de risques » Référence de vérification du certificat « Gestion de risques » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-gestion-des-risques-84/ Le risque est inévitable. C’est l’une des rares choses dans la vie qui est inévitable. Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille et leur forme, quels que soient les marchés dans lesquels elles opèrent et quels que soient les produits ou services qu’elles offrent, sont constamment confrontées à une multitude de risques, grands et petits. Ce cours explique les principaux problèmes et concepts impliqués dans la gestion efficace. Il donne des connaissances et des réponses liées aux questionnements sur - ce qu’est la gestion des risques et pourquoi est-elle importante ?; - quels sont les risques auxquels une organisation (ou une personne) fait face dans la poursuite de ses objectifs ?; - comment les objectifs d’une entité sont-ils affectés par le risque et comment prend-elle des décisions de gestion du risque pour produire de meilleurs résultats ?; - comment une organisation mesure-t-elle et évalue-t-elle les risques auxquels elle est confrontée, et - quels sont les outils dont elle dispose pour y faire face ?. 3. Certificat « Gestion de la qualité » Référence de vérification du certificat « Gestion de la qualité » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-gestion-de-la-qualite-59/ Pour atteindre ou dépasser les normes de qualité, les entreprises doivent continuellement examiner et ajuster leurs processus, produits et services. Cette pratique, connue sous le nom de gestion de la qualité, joue un rôle essentiel dans la façon dont les entreprises produisent leurs produits et fournissent leurs services. Les compétences acquises dans ce cours permettent de : - expliquer les différentes significations du concept de qualité et son influence ; - décrire, distinguer et utiliser les différentes techniques et outils de gestion de la qualité ; - expliquer et distinguer les activités de normalisation, d’homologation et de certification ; - identifier les éléments qui font partie du processus de mesure de la qualité dans l’industrie ; - expliquer la réglementation et les phases d’un processus de certification d’un système qualité. 4. Certificat « Contrôle des coûts d’un projet » Référence de vérification du certificat « Contrôle des coûts d’un projet » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-controle-des-couts-dun-projet-52/ Ce cours décrit le processus de gestion du budget du projet et ses coûts associés. La première tâche consiste à établir le budget en fonction des estimations de coûts et la deuxième à gérer les coûts de manière à ce qu’ils restent dans les limites du budget établi. Ce cours donne des compétences en : - gestion des coûts du projet ; - l’estimation des coûts du projet ; - calculer le budget total du projet ; - suivi et contrôle des dépenses du projet ; - coûts de planification ; - détermination du budget ; - estimation analogue ; - estimation paramétrique.

  • 2019 - 2022
    Académie canadienne de management et de technologie

    Mini MBA en Administration des affaires

    Mini MBA en Administration des affaires Référence de vérification du diplôme « Mini-MBA en Administration des affaires » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/diplome-administration-des-affaires-45/ L’Académie Canadienne de Management et de Technologie (A.C.M.T.) est l’un des leaders canadiens de la formation et la certification en ligne, le principal fournisseur spécialisé de la certification en management et technologie. Ce diplôme « Mini-MBA Administration des affaires » est un ensemble épique de huit (8) cours aboutissants à des certifications en ligne pour chacun. L’obtention du diplôme est conditionnée par l’inscription et la réussite à ces huit certificats payants. Ces huit cours, considérés comme parmi les meilleures formations en ligne, forment un des outils de préparation en gestion d’entreprise les plus complets. Ils s’adressent aux étudiants et aux professionnels qui souhaitent maîtriser les compétences du management des affaires en entreprise. Les ressources incluses dans ces cours vont des tutoriels de base aux concepts super avancés du management. Les frais de formation pour obtenir le diplôme en Administration des affaires Mini-MBA s’élèvent environ à cinq cent trente (530$) dollar. Les huit cours de certifications qu’il faudrait réussir afin d’obtenir le diplôme en Administration des affaires sont les suivants : 1. Certificat « Bases du management » Référence de vérification du certificat « Bases du management » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-bases-du-management-129/ Ce cours de certification « Bases du management » décrit qu’une gestion efficace est essentielle pour que toutes les équipes et les organisations atteignent leurs objectifs. Il montre comment identifier, analyser, concevoir et influencer les processus organisationnels critiques en vue d’accomplir le travail et d’obtenir des résultats. Ce cours permet d’acquérir les compétences suivantes : - acquérir une compréhension générale des concepts, des techniques et des compétences en matière de gestion et de prise de décision; - augmenter les capacités à motiver et à engager les autres; - apprendre à créer et à maintenir une collaboration de travail efficace; - concevoir, diriger et façonner divers processus organisationnels. 2. Certificat « Leadership et Gestion » Référence de vérification du certificat « Leadership et Gestion » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-leadership-et-gestion-104/ Ce cours s’adresse aux leaders actuels à tous les niveaux ainsi qu’à ceux qui aspirent à devenir des leaders. Le contenu de ce cours s’applique à tous les types d’organisations, des petites entreprises aux multinationales qui cherchent à comprendre les principaux modèles/comportements de leadership et comment ils peuvent s’adapter au style et à l’environnement de travail. Les compétences apprissent dans ce cours se résument à: - comprendre les principaux modèles/comportements de leadership ; - élaborer une vue d’ensemble de l’organisation à l’échelle de l’entreprise ; - améliorer la perception qu’ont les autres de vous en tant que leader intègre ; - bâtir la bonne culture pour les personnes et stimuler la motivation et la reconnaissance des employés. 3. Certificat « Comptabilité et Finances » Référence de vérification du certificat « Comptabilité et finances » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-comptabilite-et-finance-69/ Les gestionnaires financiers et comptables doivent avoir une vue d’ensemble et une perspective détaillée des sujets comptables. Le cours en Comptabilité et Finance s’intéresse aux concepts de l’argent, des affaires et de la gestion. Les compétences apprises dans ce Cours sont entre autres la maitrise : - de la comptabilité de caisse, d’exercice ou en partie double ; - des termes et des concepts comptables et financiers ; - des composantes du système financier comptable ; - de l’organisation du service comptable et financier ; – des états financiers et des notions de base sur l’impôt. 4. Certificat « Bases du marketing » Référence de vérification du certificat « Bases du marketing » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-marketing-bases-90/ Ce cours de certification « Bases du marketing » développe les principales composantes du marketing, l’idée de base d’un marketing efficace. Il s’agit de mettre le bon produit ou service au bon endroit, au bon moment et au bon prix. Ce cours permet d’acquérir les compétences sur : - les principes et les outils les plus importants comme le marketing mix 4P et les versions plus récentes de ce modèle de marketing mix (modèles 7P et 4C) ; - l’importance de la segmentation, du ciblage et du positionnement (appelé processus STP) pour atteindre les clients ; - l’élaboration des stratégies de marketing et des plans d’action ; - la proposition de valeur parfaite pour les clients ; - la compréhension des outils et techniques de marketing les plus importants. 5. Certificat « Ressources humaines (RH) » Référence de vérification du certificat « Ressources humaines » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-gestion-ressources-humaines-97/ Ce cours Gestion des ressources humaines couvre l’éventail des activités RH que tous les gestionnaires doivent comprendre : RH stratégiques, questions juridiques, dotation, recrutement et sélection, gestion du rendement, formation, rémunération, relations de travail et systèmes de soutien technique. Ce cours donne les compétences nécessaires pour : - élaborer et mettre en œuvre des pratiques RH efficaces qui aideront les organisations et sociétés à améliorer leur rendement grâce à une meilleure gestion globale des personnes ; - gérer les systèmes d’information et la gestion stratégique sur les ressources humaines ; - améliorer les relations avec les employés, la formation et le recrutement. 6. Certificat « Éthique des affaires » Référence de vérification du certificat « Ethique des affaires » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-ethique-des-affaires-61/. Ce cours décrit l’importance de l’éthique et comment elle s’applique aux organisations et dans les affaires. C’est un cours qui traite des directives morales et de la bonne gouvernance d’entreprise. Les entreprises sont censées fixer des normes élevées et adhérer à certaines pratiques commerciales communes. De même, ce cours permet d’avoir les compétences sur : - les aspects de l’éthique des affaires et du commerce, - la responsabilité sociale des entreprises et - la promotion d’un comportement éthique. 7. Certificat « Chaine d'approvisionnement » Référence de vérification du certificat « Chaine d’approvisionnement » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/gestion-de-la-chaine-dapprovisionnement-91/ Un manque de clients signifie un manque d’affaires. Des matières premières à la distribution, on doit veiller à ce que les clients soient satisfaits afin que l’entreprise puisse être concurrentielle sur le marché mondial actuel. Avec ce cours, on obtient : - une vision intégrée de la gestion des achats, des opérations et de la logistique ; - une gestion efficace de flux des produits, de l’approvisionnement et de l’acquisition à la livraison à chaque client. 8. Certificat « Démarrage d'une entreprise » Référence de vérification du certificat « Démarrage d’une entreprise » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-entrepreneuriat-demarrage-dune-entreprise-61/ Démarrer une petite entreprise est un rêve pour beaucoup de personnes, mais cela demande beaucoup de planification et de travail acharné pour en faire une réalité. Ce cours aide à réaliser nos rêves en nous donnant les compétences et les connaissances dont nous avez besoin pour faire décoller nos idées de petite entreprise. Ce cours fournis les compétences nécessaires pour - apprécier ce qu’est une chaîne d’approvisionnement et ce qu’elle fait ; - définir les différentes organisations qui participent à la chaîne d’approvisionnement ; - discuter des façons d’aligner votre chaîne d’approvisionnement avec votre stratégie d’affaires.

  • 2019 - 2020
    Académie canadienne de management et de technologie

    Diplôme en Management international

    Diplôme « Management International » Référence de vérification du diplôme « Management international » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/diplome-management-international-20/ Ce diplôme « Management international » est un ensemble épique de quatre (4) cours aboutissants à des certifications en ligne pour chacun. L’obtention du diplôme est conditionnée par l’inscription et la réussite à ces quatre (04) certificats payants. Les frais de formation pour obtenir le diplôme « Management international » s’élèvent environ à trois cent dollars (300$). Ces quatre cours de certification en ligne sont les suivants. 1. Certificat « Commerce international » Référence de vérification du certificat « Commerce international » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-commerce-international-51/ Ce cours décrit l’environnement commercial international en tant que clé du succès dans le commerce mondial. De même, cette formation permet de découvrir les facteurs sociaux, politiques, économiques et institutionnels qui influent sur le commerce international et l’environnement commercial des pays. En outre, ce cours éclaire davantage sur la politique étrangère, les accords commerciaux internationaux ainsi que l’établissement de règles mondiales, l’influence de stratégies commerciales internationales et les compétences clés en leadership nécessaires pour favoriser le développement au-delà des frontières géographiques et culturelles. Les compétences acquises dans ce cours se résument à : - la définition du commerce international ; - les théories de l’avantage comparatif, l’avantage absolu et de l’avantage endogène ; - les avantages et les inconvénients du commerce international ; - les restrictions commerciales et protectionnisme ; - l’intégration économique ; - les causes et les conséquences du Brexit. 2. Droit international Référence de vérification du certificat « Droit international » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-droit-international-21/ Ce cours décrit un vaste réseau de droit international et des dizaines d’organisations internationales qui rendent possible la mondialisation. Les traités et autres types d’accords entre pays établissent des règles pour le commerce et les finances internationaux, comme le GATT ; favorisent la coopération en matière de protection de l’environnement, comme le Protocole de Kyoto ; et établissent des droits humains fondamentaux, comme le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Les compétences acquises dans ce cours sont entre autres : - les sources du droit international et les sujets qu’il couvre ; - les organisations internationales qui mettent en œuvre le droit international et certains des aspects controversés liés au droit international et aux organisations internationales ainsi que leurs relations avec la souveraineté des États ; - le droit économique international, droit international des droits de l’homme et le droit international de l’environnement. 3. Marketing international Référence de vérification du certificat « marketing international » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/certificat-marketing-international-30/ Le marketing international fournit une approche et un cadre pour identifier et analyser les principales caractéristiques culturelles et environnementales d’un pays ou d’une région du monde et souligne l’importance d’envisager la gestion du marketing international dans une perspective mondiale. Ce cours aborde les bases du marketing international et explique comment les entreprises peuvent se développer en allant à l’étranger ou en s’approvisionnant en idées/expansion dans d’autres pays ou industries. Les compétences acquises dans ce cours se résument à : - la signification fondamentale du marketing international ; - l’équilibre entre la maximisation des similitudes des cultures ; - les sources d’approvisionnement à trouver pour développer d’autres industries au pays ou à l’étranger par le biais de l’innovation intersectorielle. 4. Gestion de la diversité culturelle Référence de vérification du certificat « Gestion de la diversité culturelle » en ligne : https://www.canada-academy.com/my_certificate/gestion-de-la-diversite-culturelle-31/ Ce cours en gestion de la diversité culturelle décrit comment une compréhension de la culture locale et de l’environnement des affaires peut donner aux gestionnaires un avantage dans des industries concurrentielles. Les entreprises étrangères, quelle que soit leur taille, peuvent ignorer ces aspects à leurs risques et périls. Ces différences de culture et de mode de vie dans d’autres pays exigent que les gestionnaires développent une expertise internationale pour gérer les imprévus en fonction de l’environnement du pays hôte. Des facteurs puissants et interdépendants dans cet environnement (politique, économique, juridique, technologique et culturel) influencent la stratégie, les fonctions et les processus de gestion. Les compétences acquises dans ce cours se résument à : - distinguer les dimensions majeures qui définissent les différences culturelles entre les sociétés ou les groupes; - reconnaître les différences de valeurs critiques qui affectent fréquemment les comportements au travail ; - être capable de développer un « profil culturel » de travail typique de nombreuses personnes de différentes cultures.

  • 2015 - 2017
    Ecole nationale d'administration et de magistrature

    Master 2 professionnel option Economie et finance

    Master professionnel en Economie et finance Le diplôme cycle A de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) ; option, Economie et finance ; filière, Conseillers des affaires économiques, équivaut au BAC plus cinq (05) ans de formation professionnelle. La formation dure deux (02) ans et le recrutement se fait sur concours direct ou sur concours professionnel. Pour le concours direct, les candidats doivent avoir le niveau BAC plus quatre (04) en économie ou en droit et être âgés de dix-huit (18) ans au moins et de quarante-sept (47) ans au plus. Pour le concours professionnel, il concerne les fonctionnaires de l’Etat en activité ou en détachement, âgés de quarante-sept (47) au plus. Ils doivent être assistant des affaires économiques de catégorie B, échelle 1, justifiant d’au moins cinq (5) ans d’ancienneté dans une administration publique de l’Etat dont trois (03) ans de service effectif dans l’emploi, ou être assistant des affaires économiques de catégorie B, échelle 1, titulaire d’une licence et justifiant d’une ancienneté de trois (03) ans de service effectif dans l’emploi. L’objectif global poursuivi par la formation est de renforcer les capacités des planificateurs, économistes, cadres supérieurs de l’Etat et autres décideurs politiques impliqués dans la formulation des politiques publiques et économiques, des stratégies et des plans de développement. Il s’agit de leur doter d’une connaissance solide en prospective et planification stratégique, en intelligence économique, en économie financière et de développement, en conception, la mise en œuvre et le suivi évaluation des plans, stratégies et politiques publiques. A l’issue des deux (2) ans de formation, les participants sont aptes à : • maîtriser les concepts clés de planification du développement, les différents types de politiques, stratégies, plans de développement et les défis qu’implique la formulation de plusieurs politiques publiques et plans de développement ; • implémenter les techniques de planification, les outils et logiciels appropriés et requis pour l’élaboration des politiques, les stratégies de mise en œuvres et de suivi-évaluation; • développer des aptitudes nécessaires pour prioriser les besoins de développement en soutien aux stratégies nationales, concevoir différents scenarios futurs et réaliser les projections nécessaires pour la planification du développement ; • doter les participants des connaissances et aptitudes pratiques pour concevoir, mettre en œuvre, suivre et évaluer les politiques publiques, les plans de développement et les projets et grammes. Le programme de formation pour les deux (2) année de cours est le suivant : 1. Première année Formation générale - rédaction administrative ; - droit de la fonction publique ; - marchés publics ; - structures administratives et théorie des actes administratifs ; - anglais ; - informatique ; - les grands services publics ; sport ; Formation spécialisée - analyse financières ; - commerce international et développement ; - droit et politique de la concurrence et de la consommation ; - gestion de projets ; - législation financière ; - mathématiques appliquées à l’économie ; - systèmes de fiscalité comparée ; - droit des sociétés ; - droit pénal des affaires ; - économie monétaire et financière ; - gestion des stocks ; - management des organisations ; - systèmes de planification 2. deuxième année Formation générale - analyse des politiques publiques ; - contentieux administratif ; - programmation budgétaire ; - anglais ; - propriété intellectuelle ; - psychologie sociale ; - sport Formation spécialisée - comptabilité des sociétés ; - politique économiques du Burkina Faso ; - technique de négociation (commerciales et investissement) ; - technique de promotion commerciale ; - comptabilité publique ; - contrôle de gestion ; - économie et gestion de l’entreprise ; - politique industrielle ; - techniques d’organisation et d’audit. La formation de l’ENAM pour l’obtention de Master 2 en Economie et finance répond aux évolutions dans le secteur de l’économie et finance et aux nouvelles exigences des acteurs de l’économie publique et institutionnelle. Mon thème de mémoire pour ma soutenance à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature s’intitule comme suit : ANALYSE PROSPECTIVE DE LA SPECIALISATION REGIONALE DANS LE SECTEUR DE L’AGRICULTURE AU BURKINA FASO : CAS DES FILIERES CEREALE ET ELEVAGE.

  • 2012 - 2014
    Université Thomas SANKARA Ex Université Ouaga 2

    Master 2 professionnel, option Macroéconomie appliquée et finance internationale

    Master 2 professionnel, option Macroéconomie appliquée et finance internationale La formation en troisième cycle pour l’obtention du diplôme de Master 2 professionnel, option Macroéconomie appliquée et finance internationale (MAFI) se donne pour but de présenter les grands sujets en économie internationale, de passer en revue les outils d'analyse quantitatives et qualitatives et surtout de faire l'interconnexion des secteurs différents et des canaux de transmission par lesquels les politiques économiques s'exercent sur les variables économiques telles que la productivité, l'investissement et l'emploi. De même, cette formation vise à expliquer l'organisation et les détails institutionnels des marchés de change et des marchés monétaires internationaux. Il s’agit d’appliquer les théories des taux de change et de la macroéconomie en économie ouverte, d’analyser les causes des mouvements historiques des taux de change et certains des facteurs contributifs à diverses crises financières et de savoir utiliser les modèles économétriques adaptés afin de comprendre le fonctionnement de la finance internationale. L’axe de formation se base sur la macroéconomie et finance internationale ; l’économie monétaire, bancaire et financière ; l’économie institutionnaliste, l’histoire de la pensée et la théorie économique ; l’économétrie financière et de méthodologie économétrique. L’inscription pour la formation de Master 2 en Macroéconomie appliquée et finance internationale est destinée aux étudiants ayant le niveau Licence en économie et finance. Le nombre d’année de formation pour l’acquisition du diplôme de Master 2 professionnel option Macroéconomie appliquée et finance internationale est de deux (2) ans. Les modules de formation sont les suivants : 1. Première année Semestre 1 : - Economie internationale ; - Mathématique ; - Statistique appliquée ; - Recherche opérationnelle ; - Fonction macroéconomie ; - Théorie macroéconomie. Semestre 2 : - Finance internationale ; - Gestion financière ; - Econométrie des variables qualitatives et quantitatives ; - Droit des institutions financières ; - Histoire de la pensée économique. 2. Deuxième année Semestre 3 - Ingénierie financière ; - Droit administratif ; - Informatique ; - Mathématique financière ; - Analyse prospective ; - Analyse des données. Semestre 4 - Méthodologie de recherche ; - Mémoire. Le contenu des enseignements de ce cours permet aux apprenants d’acquérir une double compétence théorique et technique dans ces deux domaines (macroéconomie et finance internationale) considérés sous l’angle international. La modélisation macroéconomique constitue une boussole indispensable aux décideurs publics et privés. Pour ce faire, l’impétrant de ce diplôme de Master 2 option MAFI ou le macroéconomiste appliqué peut apporter ses lumières en matières budgétaires à travers la prévision des recettes et des dépenses de l’Etat, c’est l’un des rôles dévolus aux économistes du Trésor. Il peut également souligner des faiblesses en matière de compétitivité, c’est-à-dire s’intéresser à l’insertion internationale d’une Nation en définissant les équations d’importation et d’exportation, les effets d’une dévaluation ou d’une amélioration de la compétitivité hors prix. Ce sont ces sujets qui sont abordés à travers ce cours qui s’accompagne par des travaux ou des cas pratiques dirigés. Des rappels théoriques et pratiques sont réalisés sur les aspects de finance publique, de politique monétaire et de commerce extérieur. Puis les outils d’évaluation économétrique et des logiciels de suivi évaluation sont mobilisés à travers des exemples de politique économique. Cette formation répond aux besoins des projets et programmes ; du marché national et international dans le cadre de la globalisation et de la mondialisation qui caractérisent, de nos jours, les économies nationales. Le thème de mon mémoire de soutenance à l’Université Thomas SANKARA ex Université Ouaga 2 s’intitule comme suit: ANALYSE DE LA QUALITE DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE ET SON INFLUENCE SUR LA PAUVRETE AU BURKINA FASO.

Expérience

  • 2017 - 2021
    Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL)

    Assistant en suivi évaluation

    Assistant en suivi-évaluation du Programme d’appui au développement des économies locales J’ai servi dans le Programme d’appui au développement de l’économie locale (PADEL) du 27 novembre 2017 au 21 février 2021 en qualité d’Assistant en suivi évaluation. En effet, le PADEL est un programme d’envergure nationale. Il concerne toutes les treize régions du Burkina Faso et bénéficie essentiellement aux ménages pauvres et vulnérable, aux femmes et aux jeunes, aux unités de productions informelles (artisans, exploitations agricoles, commerçants…), aux micros et petites entreprises, etc. Il constitue un des programmes majeurs du Gouvernement du Burkina Faso. Sa finalité est de lutter efficacement contre la pauvreté à travers la création de richesses au niveau local et la réalisation d’infrastructures socioéconomiques et énergétiques, en vue d’asseoir un réel développement à la base. Le PADEL se décline en quatre (04) composantes principales cohérentes et interdépendantes qui sont : Composante 1 : développement des filières économiques porteuses et transformation des unités de production informelles, mis en œuvre par le Programme de transformation et de modernisation des entreprises informelles ; Composante 2 : développement des services énergétiques modernes et d’infrastructures socioéconomiques de base, mise en œuvre par le Programme des nations unies pour le développement ; Composante 3 : Protection sociale et inclusion des ménages vulnérables dans le circuit économique, mise en œuvre par le programme filets sociaux ; Composante 4 : Promotion de l’inclusion financière sociale des populations, mis en œuvre par le Fonds d’appui aux activités rémunératrices des femmes. Le PADEL est mis en œuvre dans les treize (13) régions du pays. Les populations cibles du programme sont essentiellement les populations à la base et les micros et petites entreprise notamment les ménages pauvres et vulnérables, les femmes et les jeunes, les unités de production informelles (artisans, exploitants agricoles, commerçants…). Le coût global du PADEL est estimé à trois cent quatre-vingt- seize milliards cent vingt-trois millions cinq cent vingt-cinq mille sept cent vingt (396 123 525 720) Francs CFA. Il est assuré par l’Etat à (40%), les collectivités territoriales (5%) et les partenaires techniques et financiers (55%). La durée du programme s’étale de 2016 à 2020. En terme de responsabilité de ma part, j’ai participé et contribué avec satisfaction à la réalisation des activités suivantes: 1. participer à la réalisation des études de référence des projets d’investissement des régions du Sahel, du Sud-Ouest, du Centre-Sud et du Centre-Est dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) et du Programme d’urgence pour le sahel (PUS). Il s’agit pour moi de:- élaborer les documents de travail pour la mise en œuvre des activités ( termes de références (TDR) des activités, les notes techniques et les rapports périodiques) en collaboration avec l’unité de gestion du projet - mettre en œuvre le volet suivi-évaluation du projet conformément aux documents de projet, les méthodes et les outils techniques retenus pour la réalisation de l’étude de faisabilité ; - élaborer le plan de sondage de l’enquête, des outils de collecte de données et des indicateurs socioéconomiques ; – encadrer et former les équipes terrain chargées de recenser les infrastructures socioéconomiques dans les quatre (4) régions sur la base des enquêtes par sondage auprès des ménages ; – saisir et traiter les données de l’enquête-ménages à l’aide des logiciels Excel et SPSS ; – exporter les données sous Excel et les traitées à l’aide des logiciels QGIS, ArcView et ArcGIS pour produire des cartes en fonction des thématiques concernées par l’étude ; 2. promouvoir l’inclusion financière et sociale des populations : ma contribution consistait à : – suivre et opérationnaliser le programme Cash transfert et Fonds à Coûts Partagés ( accueil, information et orientation pour la création et l’extension des Micros entreprises, de l’entrepreneuriat ou d’activités génératrices de revenu); − participer aux processus de sélection et de formation des bénéficiaires du programme - appuyer l’organisation des comités de sélection des projets pour le suivi de la mise en œuvre des subventions et traitement des demandes de remboursement ; - participer à la collecte des données pour le suivi-évaluation des effets et d’impact du programme ; - assurer la représentation technique et défendre la vision, la politique et la stratégie du PADEL dans les réseaux sociaux, plateformes, cadres de concertation, groupes de travail et de recherches sur l’inclusion financière et sociale des populations ; 3. développer des filières porteuses et transformation des unités de production informelles dans les 13 régions : il s’agit pour moi : - d’assurer le suivi technique, le rapportage périodique sur les progrès réalisés pour l’atteinte des objectifs, la capitalisation des innovations et apprentissages dans le domaine de la formation des bénéficiaires de sorte à promouvoir les secteurs porteurs ; - d’appuyer techniquement les équipes terrain et les partenaires de mise en œuvre des activités et veiller au respect des critères de qualité ; - de contribuer à la gestion du savoir et du savoir-faire approprié et favoriser l’échange d’expériences en interne et en externe ; 4. contribuer à la protection sociale et inclusion des ménages vulnérables dans le circuit économique : Mon rôle est de - mettre en place des mécanismes de transferts monétaires aux ménages vulnérables et à l’accompagnement éducatif en matière de santé et de nutrition ; - assurer l’analyse et l’interprétation des écarts entre prévisions et réalisations sur l’accompagnement de la scolarisation des enfants, des jeunes filles et la formation des adultes et des ménages vulnérables sur la base des données collectées et traitées ; - élaborer des dispositifs de financement et d’accompagnement de la jeunesse à la création et à la formation d’entreprise - contribuer à l’étude des rapports de suivi pour déterminer les impacts intermédiaires et rechercher les causes des blocages éventuels dans la mise en œuvre des activités ; - évaluer l’impact des activités mises en œuvre par des missions de suivi en matière d’insertion socioprofessionnelle des ménages vulnérables.

  • 2017 - 2022
    Ministère de l'économie, des finances et du plan

    Chargé de la planification et du suivi évaluation des instruments d’aménagement et de développement durable du territoire

    Chargé de la planification et du suivi-évaluation des instruments d’aménagement et de développement durable du territoire Je suis actuellement en service à la Direction chargée des études spatiale et de l’aménagement du territoire (DESAT) en qualité de Chargé de la planification et du suivi évaluation des instruments d’aménagement et de développement durable du territoire. La DESAT est une direction technique de la Direction générale de l’aménagement du territoire (DGDT) et a pour mission la conduite des politiques et stratégies en matière d’aménagement et de développement durable du territoire. A cet titre, elle est chargée notamment : - de formuler et de mettre à jour les politiques et stratégies d’aménagement et de développement durable du territoire, - de mettre en œuvre les orientations du schémas national d’aménagement et de développement durable du territoire, - de conduire le processus d’élaboration des instrument législatifs et de règlement et de développement durable du territoire ; - d’assurer l’appui technique et le renforcement des capacités des départements ministériels et des collectivités territoriales dans le cadre de l’élaboration et de la mise en œuvre des schémas d’aménagement et de développement durable du territoire, - de règlementer et de suivre l’occupation et les changements de destination des terres du domaine foncier de l’Etat et de ses démembrements, - de suivre la mise en œuvre des politiques, de la législation et de la règlementation en matière foncière et d’aménagement du territoire, - de mettre en œuvre les orientations du schéma national d’aménagement et du développement durable du territoire. De façon global, la DESAT assure la coordination, le suivi et le contrôle de l’action des services qui sont composée du service des politiques et stratégies de l’aménagement du territoire et le service de la législation et de la règlementation de l’aménagement du territoire. Du 26 novembre 2017 à nos jours, en plus de ma fonction d’Assistant en suivie évaluation (2017 au février 2021) je suis Chargé de la planification et du suivi évaluation des instruments d’aménagement et de développement durable du territoire. Pour ce faire, j’ai réalisé les activités suivantes : 1. représenter la Direction Générale du Développement Territorial (DGDT) dans le groupe thématique « Gouvernance économique/ Aménagement du territoire et développement local » au sein du Ministère de l’économie, des finances et du plan (MEFP) : Mon rôle consiste à : - assurer la programmation, le suivi et le reporting des actions du Plan d’actions prioritaires(PAP) ; - renseigner le Plan de travail annuel (PTA) des quatre (04) directions techniques de la DGDT et produire les états et rapports périodiques (mensuels, trimestriels, semestriels, annuel) ; - élaborer les Termes de référence (TDR) des thématiques de formations; - collecter et traiter les informations sur les produits, les effets, les impacts et les indicateurs de la mise en œuvre de la Politique sectorielle de la gouvernance économique (PSGE) ; 2. représenter la DGDT dans le Comité régional d’aménagement et de développement durable du territoire (CRADDT) des régions du Centre, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun : Il s’agit pour moi de : - suivre et accompagner techniquement les collectivités territoriales dans le processus d’élaboration de leur Schémas régionaux et communaux d’aménagement et de développement durable du territoire; - faciliter la liaison entre l’administration centrale, les bureaux d’études et les acteurs régionaux et communaux d’aménagement du territoire ; - participer aux rencontres préparatoires et de cadrage sur la conception, la planification et la mise en œuvre technique et financière des activités relatives à l’Aménagement et le développement durable du territoire (ADDT) des trois (03) régions ; 3. participer à l’évaluation interne de l’application de la loi n°034-2012/an du 02 juillet 2012 portant réorganisation agraire et foncière (RAF) au Burkina Faso. Mon rôle consistait à : - produire les rapports d’étapes et lerapport général de l’évaluation interne de l’application de la RAF en relevant les acquis et les difficultés d’ordre juridique, institutionnel et opérationnel en matière de la gestion foncière, de l’aménagement et de développement durable du territoire ; - suivre la mise en œuvre des orientations régionales du Schéma national d’aménagement et de développement durable du territoire (SNADDT) en matière de gestion foncière et de l’aménagement du territoire ; 4. former les membres des organes et structures d’Aménagement et de développement durable du territoire (ADDT) dans les collectivités territoriales sur les instruments et outils d’ADDT. Il s’agit pour moi de former les acteurs nationaux, régionaux et communaux sur les thématiques suivantes: – la loi portant Réorganisation agraire et foncière (RAF) ; - la Loi d’orientation sur l’aménagement et le développement durable du territoire (LOADDT) ; - le Plan d’occupation des sols (POS) ; - les Conditions et modalités des changements de destination de terrains et des changements de Statut de réserves administratives (CDT/CSRA) ; - la loi portant expropriation pour cause d’utilités publique et indemnisation des personnes affectées par les aménagements et projets d’utilité publique et d’intérêt général au Burkina Faso.

  • 2012 - 2015
    Ministère de l'économie, des finances et du plan

    Chargé de la planification du développement et le suivi évaluation axés sur les pôles de croissance et de compétitivité

    Chargé de la planification du développement et le suivi évaluation axés sur les pôles de croissance et de compétitivité Du 12 novembre 2012 au 20 décembre 2015, j’ai servi à la Direction chargée des pôles de croissance et de compétitivité (DPCC) qui est une direction technique de la Direction générale de l’aménagement du territoire et de l’appui à la décentralisation (DGAT-AD). La DPCC a pour mission la conduite et le suivi de la mise en œuvre des politiques et stratégies de promotion des pôles de croissance et de compétitivité. A ce titre, elle est chargée notamment de : - élaborer la politique et les stratégies de promotion des pôles de croissance et de compétitivité et de suivre leur mise en œuvre ; - réaliser les études de factibilité des pôles de croissance et de compétitivité potentiels ; - faire des analyses techniques sur les rapports d’études ; - produire les rapports de proposition de création de pôles de croissance et de compétitivité ; - coordonner la mise en place des pôles de croissance et de compétitivité ;- suivre et d'évaluer la mise en œuvre des composantes des pôles de croissance et de compétitivité ; - promouvoir les systèmes productifs locaux et les pôles de compétitivité dans le cadre de la spécialisation régionale ; - assurer le secrétariat technique des pôles de croissance ; - coordonner et de suivre les activités des Groupes de travail interministériels (GTI) du Comité national de pilotage des pôles de croissance (CNPPC) ; - assurer le secrétariat des groupes de travail interministériels du Comité national de pilotage des pôles de croissance (CNPPC) ; - développer les modèles d'analyse locale et régionale pour évaluer la place des pôles de croissance dans la production au niveau local et régional ; - d'assurer la sécurisation foncière des sites devant abriter des pôles de croissance en collaboration avec les autres acteurs concernés. J’ai assuré les activités relatives à : 1. élaborer les instruments de mise en œuvre des pôles de croissance, des outils de suivi et d’évaluation, de l’analyse des risques et des moyens de leur mitigation :Il s’agit pour moi d’élaborer : - le Plan d’actions prioritaires pour le développement des pôles de croissance (PAP-PC) ; - le Plan de travail annuel (PTA) ; - le Rapport public annuel sur le développement des pôles de croissance ; - les rapports de suivi et d’évaluation des promotions des Pôles de croissance et le cadre logique. Ces outils sont assortis d’indicateurs et de cibles de performance. La gestion des risques concerne principalement : le risque de détérioration du climat des affaires ; le risque financier et le risque lié au faible engagement des acteurs ; 2. participer à la conception de la stratégie nationale de promotion des composantes (niches, grappes d’entreprises, zones économiques spéciales) des pôles de croissance et de développement. Mon rôle : - faire le diagnostic des approches d’aménagement et de valorisation des zones d’activités à vocation de pôles de croissance et de développement en vue de la collecte des données pour le suivi-évaluation des effets et de l’impact des composantes, - définir les instruments de mise en œuvre et les outils de suivi et d’évaluation ; - mettre en place des dispositifs et des mesures d’accompagnement de la stratégie ; - définir les conditions de création, de validation et de la gouvernance des pôles de croissance.et de développement ; 3. participer à la conception de manuel de suivi-évaluation des pôles de croissance et de compétitivité : il s’agit pour moi : - d’identifier les problèmes et l’analyse des besoins des parties prenantes ; - de définir le cadre de rendement et l’élaboration de la matrice du cadre logique ; - faire le choix des indicateurs, - de déterminer les hypothèses et l’analyse de risques ; - d’établir de la matrice d’évaluation de suivi ; 4. conduire l’étude de suivi et d’évaluation de l’état de mise en œuvre du Projet Pôle de Croissance de Bagré (PPCB). Dans cette étude j’ai participé à l’évaluation des réalisations faites sur les trois composantes du projet que sont : le développement des instruments institutionnels pour une gestion et un climat des affaires améliorés dans la zone du projet ; le développement des infrastructures critiques ; le développement des services critiques et appui direct aux petits exploitants et aux PME; piloter la mise en place de nouveaux pôles de croissance. Dans cette activité, j’ai participé à l'étude de préfaisabilité des agropôles de Sourou et Samendeni; la finalisation des études complémentaires du pôle de croissance du Sahel; l’élaboration du document de cadrage du pôle de croissance de l’EST.

  • 2008 - 2012
    Ministère de l\'économie, des finances et du plan

    Chargé des stratégies de planification des investissements de l’impulsion et de l’évaluation des politiques régionales

    Chargé des stratégies de planification des investissements de l’impulsion et de l’évaluation des politiques régionales J’ai servi du 08 janvier 2008 au 30 octobre 2012 à la Direction du développement local et régional (DDLR) qui est une direction technique de la Direction générale de l’aménagement du territoire et de l’appui à la décentralisation (DGAT-AD). La DDLR avait pour mission la promotion du développement local et régional dans le cadre de la décentralisation. A ce titre, elle était chargée notamment : - d\'accompagner les Collectivités territoriales dans l\'identification et la mise en œuvre des options stratégiques (dans le cadre de la spécialisation régionale) ; - d\'assurer un appui à l\'élaboration des plans et programmes de développement locaux et régionaux ; - d\'élaborer les comptes régionaux ;- d\'élaborer les tableaux de bord socio-économiques et les profils régionaux ; - d\'assurer la cohérence des plans de développement local et régional avec les politiques de l\'Etat ; - d\'élaborer la politique de soutien de l\'Etat au développement local et régional et de suivre sa mise en œuvre ; - de réaliser les études d\'impact des programmes et plans locaux régionaux ;- d\'assurer un appui à la mise en place et à l\'animation des agences régionales de développement ; - de coordonner les actions des acteurs du ministère en matière d\'accompagnement de la décentralisation ; - de renforcer les capacités d\'analyse des économies locales ; - d’explorer et de promouvoir les dispositifs communautaires d\'appui au développement économique des collectivités territoriales. J’ai contribué à la réalisation des activités suivantes : 1. Elaborer la politique d’investissement et de spécialisation régionale. Il s’agissait pour moi de : - élaborer une note technique pour expliquer la démarche méthodologique et organisationnelle de l’étude ; - élaborer les Termes de références (TDR) de l’étude d’élaboration de la politique d’investissement et de spécialisation régionale ; - collecter et analyser les données sur les comptes nationaux et régionaux des productions des secteurs d’activités économiques dans différentes structures – déterminer et utiliser les indicateurs de spécialisation de région (quotient de localisation, l’indicateur de spécificité d’une région, l’indicateur de concentration spatiale d’une activité, le coefficient de localisation de l’activité) ; - élaborer une note de cadrage de l’étude ; - élaborer le rapport d’investissement et de spécialisation régionale ; 2. Elaborer les politiques des finances locales. Mon rôle consistait à : - définir un cadre cohérent de financement de la décentralisation et de suivi sa mise en œuvre ;- centraliser, d\'analyser et de diffuser les statistiques budgétaires des collectivités territoriales et des établissements publics locaux ; - suivre la mise en œuvre de la réglementation budgétaire applicable aux collectivités territoriales et aux établissements publics locaux et la formulation de recommandations d\'amélioration du cadre règlementaire.