A propos de Luther Tarwin Desega YAMEOGO

  • Date de naissance 23-10-1974
  • Autre adresse email Luther.yameogo@yahoo.fr
  • Autre numéro de téléphone +22670206028
  • Niveau académique Master
  • Genre Homme
  • Lieu de naissance Yamoussoukro RCI
  • Pays de nationalité BF
  • Pays de résidence CI
  • Situation matrimoniale Marié(e)
  • Nombre d’enfants 3
  • Département Management
  • Niveau anglais Bilingue
  • Expérience bailleur BAD
  • Autre expérience bailleur SUEDE, DANEMARK, UE, USAID, UN, SUISSE, BELGIQUE
  • Nombre d’années d’expérience 22
  • Pays d’expérience internationale BI
  • Pays de formation internationale FR
  • Références académiques
    1. Professeur Augustin LOADA, Agrégé en droit public et en sciences politiques, Membre fondateur et ancien directeur exécutif du Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD), alooada@hotmail.com, Tel +226 70216149 2. Dr Susana FERNANDEZ, Directrice des Relations Internationales Global Business School - EENI, Directrice de thèse 2020-2022, sfernan@reingexeeni.edu.es, Tel +34 656 83 21 47 3. Dr Luc Marius IBRIGA, Professeur de droit public à l'Université de Ouagadougou, Contrôleur Général d’Etat – Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption au Burkina Faso (ASCE-LC), malucib@yahoo.fr, +226 70 20 85 48 / 76638226
  • Références professionnelles
    1. Mr Simon TIEMTORE, Fondateur - Président exécutif de Lilium Capital, Président du Conseil d’Administration de Vista Bank Group et de Simba Bank. Lilium Capital est une société d'investissement basée à New York et impliquée en Afrique dans divers secteurs dont la finance, l'énergie, l'immobilier, l'hôtellerie et l'agro-industrie, simon@liliumcapital.com, Tel +1 (917) 8252130 2. Maître Halidou OUEDRAOGO, Président de la Commission Constitutionnelle, Président de la Coalition des Organisations de la Société Civile pour le suivi des politiques publiques et le monitoring des élections (CODEL-partenaire de Diakonia), Président fondateur de l’Union Inter-africaine des Droits de l’Homme (UIDH), halidououedraogo45@gmail.com, Tel +225 70205095 / 75500690 3. Mr Pascal YEMBILINE, Représentant-Pays, Bureau de la Banque africaine de développement au Burkina Faso, P.YEMBILINE@AFDB.ORG , Tel +226 50375750 ou +225 0575750494

Formation

Expérience

  • 2019 - En cours
    BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT

    Responsable Principal du plaidoyer et des partenairtas stratégiques au Département Genre, Femmes et Société Civile – Référent technique projets sectoriels et secrétariat technique du Comité Banque – Depuis Janvier 2019, www.afdb.org

    Responsable principal du plaidoyer pour l\'engagement de la Banque avec la société civile, je suis en charge d\'assurer l\'élaboration, la mise en œuvre et le suivi de politiques et plan d\'action d\'engagement de la Banque avec la société civile. Il s’agit des missions ci-après : 1) conduire des examens réguliers des politiques existantes sur la promotion de la coopération avec la société civile, les gouvernements et le secteur privé ; 2) Coordonner l\'élaboration et la révision des approches, des mécanismes de procédures et des directives pour l\'engagement de la Banque avec la société civile dans la réalisation des 5 priorités stratégiques de la Banque : Fournir de l’énergie et alimenter l’Afrique en électricité, nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique, améliorer les conditions de vie des africains ; 3) Fournir des informations et des conseils sur les problèmes liés aux opérations des secteurs public et privé et du partenariat public – privé – société civile ; 4) la gestion opérationnelle des programmes de renforcement des capacités institutionnelles ; 5) le suivi budgétaire des engagements et missions de plaidoyer et d’engagement des partenaires. A ce titre, j’assume les responsabilités suivantes : 1) coordination du management du forum annuel de haut-niveau Banque- Société civile. Le forum est un rendez-vous annuel de dialogue entre la Banque, la société civile et les acteurs politiques impliqués dans des changements structurants depuis la base de la pyramide sociale (https://www.afdb.org/en/topics-and-sectors/topics/civil-society/civil-society-forum). En 2020, nous avons mobilisé des leaders mondiaux aux côtés du Président de la Banque avec plus de 3000 participants en ligne ; 2) Coordination de la mobilisation sociale dans le cadre du Forum biannuel sur l’Investissement en Afrique et la responsabilité sociétale des entreprises (https://www.africainvestmentforum.com). Le Forum 2019 a connu un engagement d’affaires de plus de 67.7 milliards de dollars américains ; 3) Coordination de la campagne de plaidoyer communautaire dans le cadre de la reconstitution du Fonds Africain de Développement FAD-15 qui a mobilisé en 2019, plus de 7,6 milliards de dollars pour accélérer la croissance des pays les plus pauvres d’Afrique et aider des millions de personnes à sortir de la pauvreté, avec une hausse de 32 % par rapport au cycle précédent (https://www.afdb.org/fr/about-us/corporate-information/african-development-fund-adf) ; 4) Coordination des partenariats institutionnels et des projets conjoints avec les Banques Multilatérales de Développement et Institutions Financières Internationales (Banque Asiatique de Développement, Banque Islamique de Développement, Banque Interaméricaine de Développement, Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement, Banque Islamique de Développement) et les Institutions Internationales : Union africaine, Fédération internationale de la Croix-Rouge/et Comité International de la Croix Rouge, Organisation de Coopération et de Développement Economiques, Union Européenne, Représentations diplomatiques en Côte d’Ivoire ; 5) Secrétariat technique du Comité Banque – Société Civile composé de représentants des régions de l’Afrique et des thématiques d’intervention de la Banque en charge de conseiller la Banque pour une approche inclusive de la mise en œuvre de ses 5 piliers stratégiques ; 6) Référent technique pour la préparation, la mise en œuvre et l’amélioration continue du système de gestion des mesures de sauvegardes environnementales et sociales ; 7) Référent technique pour l’intégration transversale du genre et de l’inclusion financière dans les politiques et opérations de la Banque et de l’intégration de l’engagement de la Banque avec la Société civile dans les politiques et opérations de la Banque. Depuis notre arrivée en appui au Département en 2019, les politiques d’intégration de l’engagement avec la société civile, du genre et des mesures de sauvegardes sont consacrées et formalisées par uns stratégie genre adoptée en 2020. Une stratégie spécifique société civile est en cours d’élaboration sous notre responsabilité. Nous avons contribué à faire intégrer un pilier dans la stratégie de gouvernance de la Banque pour améliorer l\'appropriation, la transparence et la responsabilité par le dialogue et la consultation des parties prenantes des opérations et projets de la Banque sur le terrain. La société civile est plus systématiquement considérée non plus seulement comme prestataire de services, mais aussi comme catalyseur de changement, influenceur politique, incubateur de projets, partenaire de mise en œuvre des projets de la Banque. Les projets sectoriels ci-après ont eu par exemple, des résultats probants : o Secteur Energie et Electricité : En tant que chargé de projet (task manager) dans le groupe de travail de la Banque sur l’Energie et le Programme Energie pour l’Afrique de l’Ouest/USAID, nous avons choisi le Ghana pour une phase pilote d’implémentation des résultats de l’indice de la réglementation de l\'électricité en Afrique (ERI). Après évaluation des cadres réglementaires de plus de quarante pays africains, et en comparaison des meilleures pratiques internationales, l’indice a identifié les lacunes et recommandé les interventions réglementaires pour les combler. Un programme de soutien réglementaire aux régulateurs d’Afrique de l\'Ouest, permettra de mettre en œuvre au Ghana puis dans d’autres pays, des interventions institutionnelles, techniques et communautaires. o Projet de réponse d’urgence à la Covid19 : En qualité de chef de projet, nous avons élaboré des directives pour l’intégration d’une approche inclusive et basée sur les besoins des populations dans le management du fonds spécial de réponse à la COVID-19 (CRF) doté de 10 milliards de dollars US. Ces directives ont permis aux Etats membres régionaux de mettre en place des équipes inclusives et des mécanismes de transparence et de redevabilité dans le management de ces fonds. Une évaluation de l’utilisation de ces fonds est en cours dans des pays pilotes. o Initiative pour l’accès des femmes aux finances en Afrique (AFAWA) : En tant que chargé de plaidoyer, nous contribuons à l’identification et la capacitation des femmes entrepreneures dans le cadre du programme phare de la Banque dénommé AFAWA (Affirmative Finance Action for Women in Africa). AFAWA est une initiative panafricaine visant à combler le déficit de financement de 42 milliards de dollars US auquel sont confrontées les femmes en Afrique autour de trois piliers : l’appui aux instruments financiers de la Banque africaine de développement pour créer des incitations à prêter aux femmes d\'affaires avec un instrument de partage des risques de 300 millions de dollars pour débloquer 3 milliards de dollars de crédit pour les femmes et les entreprises en Afrique ; Une assistance technique avec des services de conseil aux institutions financières pour assurer la mise en œuvre réussie de leurs portefeuilles de produits pour les femmes, et le renforcement des capacités des femmes entrepreneurs grâce à la formation pour améliorer la productivité et la croissance des entreprises ; le plaidoyer pour un environnement favorable à des réformes juridiques, politiques et réglementaires pour éliminer les obstacles structurels qui entravent les femmes dans les affaires. o Avec le Département de la Banque qui assure la coordination des Etats en transition à l’aune des fragilités et apporte des fonds d’appui humanitaire, nous sommes impliqués dans le dialogue de haut-niveau sur le projet de la Grande muraille verte dans les pays du Sahel (Véritable bouclier environnemental avec une contribution de 6,5 milliards de dollars américains de la BAD au cours des cinq prochaines années). La même démarche de plaidoyer prévaut pour l’initiative « Desert to Power, projet qui vise à construire la plus grande zone d\'énergie solaire au monde qui fournirait 10000 MW d\'énergie solaire dans les pays africains, avec comme crédo pour la BAD que « les énergies renouvelables, c\'est l\'avenir ». Je supervise les experts et consultants qui interviennent dans les pays membres et je suis le référent budgétaire pour l’allocation des ressources aux programmes d’intégration de l’engagement de la Banque avec la société civile dans ses opérations.

  • 2018 - 2018
    • Centre pour la Gouvernance du Secteur de la Sécurité - DCAF,

    Représentant – Pays – Chef de bureau, Juillet à Décembre 2019, www.dcaf.ch

    Le Centre pour la gouvernance du secteur de la sécurité (DCAF) est une organisation internationale basée en Suisse. Le DCAF assiste des États – qu’il s’agisse de démocraties établies ou émergentes – dans le développement de la bonne gouvernance du secteur de la sécurité au sein d’un cadre démocratique et dans le respect de l’État de droit. Le DCAF fournit également un appui consultatif in situ et des programmes d’assistance pratique à des États visant à renforcer la gouvernance de leur secteur de la sécurité. Le DCAF travaille directement avec des gouvernements nationaux et locaux, des parlements, les sociétés civiles, des organisations internationales ainsi que les forces de sécurité et de défense. Recruté comme consultant puis Chef de bureau pour le Mali (couverture sahel), j’ai assumé le mandat ci-après : o Lancement du Bureau-Pays, mise en place de l’équipe-pays et finalisation du programme d’action; o Gestion des projets des partenaires d’implémentation au Mali, Niger et Burkina Faso. Mes responsabilités principales étaient les suivantes : o Management du Bureau Pays : Servir de représentant officiel de DCAF dans ses relations avec les Autorités et les parties prenantes du programme ; Recruter et diriger l’équipe pays ; développer des systèmes, des stratégies de gestion de projet et des outils assortis ; dérouler le programme opérationnel et allouer les budgets et ressources aux parties prenantes ; identifier les ressources techniques (par exemple, consultants externes et ressources techniques) pour la mise en œuvre des projets. o Interlocuteur principal du DCAF au Mali aux niveaux diplomatiques, sécuritaires et programmatiques; o Gestion du partenariat et mobilisation des ressources : Etendre le réseau de collaboration de DCAF à de nouveaux partenariats ; Utiliser les compétences de négociation afin de construire un consensus et cultiver des relations fructueuses avec toutes les parties prenantes, partenaires publics et privés ; Être le porte-parole officiel ; Mobiliser des ressources financières pour le programme. En 6 mois de mission, nous avons réussi à mettre en place une équipe de 7 personnes et de 12 partenaires de mise en œuvre, finalisé le plan d’action 2018-2021, obtenu l’accord de principe pour l’accord de siège, mobilisé les coopérations suisse, suédoise et néerlandaise en appui au programme Sahel.

  • 2010 - 2018
    Organisation Internationale Suédoise - DIAKONIA,

    • Directeur Pays, Janvier 2010 - Juin 2018, www.diakonia.se

    Directeur de DIAKONIA, avec une équipe de 21 collaboratrices et collaborateurs, en partenariat avec 52 ONG et Associations, avec l’appui de 9 Partenaires Techniques et Financiers, un budget de près de 50 millions Dollars, nous avons conduit 9 programmes: Redevabilité politique et socio-économique, Justice économique et sociale, Equité Genre, Réduction des risques de catastrophe naturelle, Droits des détenus, Appui aux processus électoraux et aux réformes, Education des jeunes et prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent, Monitoring de la gouvernance de la sécurité et stabilité politique, Participation citoyenne par les Technologies de l’Information et de la communication. En 8 ans, nous avons positionné Diakonia comme leader dans l’interface avec la société civile au Burkina Faso et permis de la hisser dans les plate-formes de dialogue tripartite avec l’Etat et le Secteur privé par la capacitation, la création de synergies et l’influence politique pour des changements structurels. Sous ma direction, la représentation nationale de Diakonia a été réorganisée en 2010, est devenue un bureau de pays en 2012 et a culminé en 2015 comme bureau le plus important de la région Afrique (labellisé Modèle I avec le Mozambique, avec un personnel plus important, les donateurs ont été mobilisés de 2 à 11 ; le budget multiplié par 5 et les programmes décuplés de 2 à 9. Avec Diakonia, nous avons remporté en décembre 2017 le prix conjoint décerné par Transparency International et CFI Média sur la redevabilité et la participation citoyenne en créant le programme www.presimetre.bf . Nous avons été invités en tant qu\'orateur au forum des bonnes pratiques des acteurs du dialogue politique de l\'Union européenne à Bruxelles (2017) et à l\'événement spécial de l\'Assemblée générale des Nations Unies (UNGA_2018) dédié à la gouvernance en tant qu\'orateur. Diakonia a également été décoré dans l’ordre national du mérite pour sa contribution en tant qu’Organisation Non Gouvernementale à la croissance inclusive, la bonne gouvernance et le renforcement des capacités des acteurs de la gouvernance. Identifié sous le vocable de « Monsieur Capacitation », j’ai ainsi porté plusieurs chantiers de renforcement des capacités de la société civile en Afrique en mettant en place une plate-forme de dialogue pour ce faire. Le référentiel généré sous l’appellation Africapacités s’est imposé comme une Interface d’interpellation communautaire et de redevabilité entre les acteurs de la gouvernance (Etat, Secteur Privé et Société Civile). Partenaire préférentiel des Organisations de la Société Civile dans la mise en place de la convention des Organisations de la Société Civile pour le suivi des politiques publiques et l’observation domestique des élections3, j’ai fait montre d’une proactivité et d’une anticipation résultrice en portant sur des fonts baptismaux les initiatives ci-après : o Le réseau des Organisations de la Société Civile, qui ont porté la dynamique de changement institutionnel au Burkina Faso en 2013-2014 o Le Programme d’actions prioritaires proactives qui a permis de structurer la participation de la société civile au processus de transition au Burkina Faso en capitalisant les expériences d’autres pays 2015. o Le Programme d’appui au processus électoral 2015-2020 qui a contribué à des élections libres, transparentes et dont les résultats ont été acceptés par l’ensemble des acteurs en 2015-2016. o Le Présimètre ou Programme d’imputabilité politique et de redevabilité économique et sociale qui organise la contribution de la société civile à l’élaboration, l’implémentation et le monitoring des politiques publiques. o Le Programme de Justice Economique et Sociale5 qui a permis de mettre en place un label de responsabilité sociétale des entreprises minières au Burkina Faso suivant l’expérience du Maroc 2016-2017. o D’autres initiatives en faveur des Jeunes (Université d’été des Jeunes Leaders) ou des utilisateurs des technologies de l’information et de la communication (Hackathon ou Web Influenceurs ou Facebook Talents) ont contribué à booster la participation des femmes et des jeunes à la gouvernance démocratique. L’Association des Blogueurs du Burkina Faso6 est l’une des organisations dynamiques capitalisant la valeur ajoutée de l’utilisation des TIC pour un développement démocratique et une veille citoyenne responsable. Quelques illustrations : https://fr.wikipedia.org/wiki/Luther_Yam%C3%A9ogo;https://queenmafa.net/luther-yameogo-se-separe-de-diakonia;https://www.burkina24.com/tag/luther-yameogo; https://lefaso.net/spip.php?article81234;https://lefaso.net/spip.php?page=web-tv-video&id_article=78622&rubrique2;https://lefaso.net/spip.php?page=web-tv-video&id_article=84227&rubrique4; http://news.aouaga.com/v/13045.html

  • 2008 - 2019
    Avocats Sans Frontières – ASF,

    • Représentant Pays, Chef de mission, Janvier 2008 à Décembre 2009, www.asf.be

    Avocats sans Frontières est une organisation internationale belge qui travaille sur l\'état de droit, l\'aide juridique et l\'assistance judiciaire, la bonne gouvernance et l\'aide humanitaire dans les États fragiles. ASF est financé par le gouvernement belge, l\'Union Européenne, le DFID, des Fonds des Nations Unies. Je supervisais une équipe de 54 personnes et une équipe de travail de 30 avocats engagés pro bono sur l\'aide juridictionnelle et l\'assistance judiciaire. Des résultats tangibles ont été enregistrés avec l\'accord de financement du nouveau programme stratégique 2009-2011. Nous avons développé 4 programmes majeurs sur l’accès à la justice, l’assistance judiciaire, le renforcement des capacités du Barreau et un programme transversal de lutte contre la torture au Burundi, Rwanda, RDC et Ouganda, avec un budget annuel de 2,5milliards CFA (3.812.000 Euros/an). Au cours de ma mission, des accords de partenariat ont été mis en place avec International Rescue Committee (IRC) sur les secours d’urgence et CONCORD sur les conflits fonciers. Avec ASF, nous avons réussi à développer un programme régional transversal sur la torture au Rwanda, en Ouganda, à l\'Est de la RDC et au Burundi pour apporter une assistance judiciaire avec des avocats sur des cas emblématiques identifiés. Comme succès, nous avons contribué à un dialogue fécond entre les acteurs de la chaine pénale impliquant les magistrats et les forces de sécurité intérieure au Burundi. En tant que chef de projet, j\'ai supervisé des programmes dans les domaines d\'intervention ci-dessus en me concentrant sur la recherche, la formation et la mise en œuvre de projets sur les violences sexuelles, la détention préventive illégale, les litiges fonciers et les violations des droits de l\'homme et les crimes de guerre internationaux. Ma dernière initiative dans la Région des Grands Lacs a été l\'institutionnalisation du Forum d\'Aide Juridique au Rwanda et au Burundi.